L’UNION DU MICROCOSME ET DU MACROCOSME

Ha, voilà un sujet récurant dans l’ésotérisme, et ce, toutes voies confondues. En magie on parle d’union du Microcosme et du Macrocosme pour signifier que ce que l’on fait dans le temple se répercute dans le monde réel.
(Le temple étant une version symbolique de l’univers, souvenez vous, on en a parlé ici !)

En mystique, on parle de cette union pour dire que notre temple intérieur – et principalement notre état mental – entre de plus en plus en harmonie avec le temple extérieur qu’est l’univers…
On symbolise généralement cette union par le sceau de Salomon.

Mais, c’est quoi au final cette histoire de microcosme et de macrocosme, hein ?

Hé ben je vais vous le dire, calmez vous.

LES FRACTALES.

J’en vois déjà qui saignent du nez à l’idée de parler de maths, mais rassurez vous, ça va pas être trop hardcore. Pour faire simple, les fractales, c’est la reproduction d’un schéma géométrique dont la structure est invariante quelle que soit l’échelle.
En gros, plus vous zoomez dessus, plus vous voyez apparaitre de nouveaux schémas géométriques.
Prenons un cas pratique assez simple. Allez sur Google Earth, et visez des côtes. Ces côtes vont avoir un contour. Et plus vous zoomerez sur ce contour, plus vous verrez apparaitre de nouveaux contours, de nouvelles formes, et ce jusqu’au moindre caillou. Et si on zoomait dans ce caillou… On continuerait à trouver des formes.Voilà, une fractale c’est ça.

Je vous met ici l’épisode de Mic-Maths qui parle de fractales, c’est bien aussi.

Mais le cas particulier qui nous intéresse, c’est le cas des fractales auto-similaires. C’est à dire que, dans ce cas, si on zoome dans la forme, on retombe exactement sur la même forme, à l’infini. C’est le cas de la Courbe de Von Koch, par exemple.

Vous allez me dire, c’est bien mignon, mais quel rapport avec le microcosme et le macrocosme.
Hé bien, dans la pensée ésotérique, on considère, en somme, que l’univers – au sens philosophique du terme – est le même à toutes les échelles. Et donc, si on zoomais sur l’univers, on trouverais que chaque partie de l’univers est une réplique de l’univers global.
Évidemment, cette idée est philosophique, on voit bien que l’univers n’est pas auto-similaire… quoique… sur certains points.


Ceci est un chou romanesco. Si, si.


Ceci est une fougère. Et si vous zoomez sur une fougère… vous obtenez… Une fougère.


A gauche, vos neurones, à droite, des amas de galaxie dans l’univers.

Toutefois, si on reste au niveau philosophique, c’est sur cette idée que la fameuse loi des analogies est fondée, sur l’idée que l’univers est une fractale.
Les temples – de toutes civilisation confondues, même si les Égyptiens sont ceux qui l’ont le plus exprimé artistiquement – sont tous des représentations cosmologiques. Des minis-univers dans l’univers.
Or, on ne sait pas à quoi ressemble l’univers, et les peuples qui ont construit les premiers temples le savaient encore moins que nous. Ils se basaient donc sur des cartes supposées de l’univers, appuyées sur le mouvement apparent des astres, par exemple. Ce qui explique pourquoi beaucoup sont orientés Est-Ouest, l’est étant le point ou le soleil se lève. Un temple est purement symbolique.

Et, dans cette logique d’univers fractale, l’homme devient donc un “bout d’univers” conscient de lui même, mais globalement gaulé comme l’univers lui même. D’où la fameuse idée Socratique du “connais toi toi même… et tu connaitras tout le bouzin”.
Ce qui, toujours d’un point de vue philosophique, n’est pas dénué de sens, on est d’accord.

Ce qui nous donne donc, dans le cas d’une pratique occulte quelle qu’elle soit, un genre de modèle du type :

Univers – Temple – Être humain.

En magie, le temple va servir d’intermédiaire avec l’univers. Effectivement, si certains mystiques se débrouillent très bien sans temple – dans une relation directe Univers/Être Humain, donc – pour les autres, le temple et les symboles qui le décorent sont plus simple à manipuler que notre propre mental. C’est le rôle même des symboles du temple.
Mais attention, le temple n’est pas forcément de pierre, hein, la nature est le temple de beaucoup de traditions, et ça marche pareil.


(Le bon goût et le graphisme sont en option par contre.)

C’est d’ailleurs sur l’arbre que sont calqués la plupart des “cartes” de l’univers philosophique connues. Les fameux arbres de vie.

UNE CARTE.

Oui, pour se balader dans l’univers intérieur ou extérieur, on a besoin de cartes. Et pour se balader dans l’univers philosophie, donc, il en faut une aussi. Il en existe de nombreuses, mais je vais prendre pour exemple, l’arbre de vie hébraïque – parce que je le connais mieux, hein, pas parce qu’il vaut mieux qu’un autre, la carte n’étant pas le territoire, vous pouvez bien prendre celle qui vous convient le mieux.

On voit bien ici, que la carte correspond à l’homme, mais, si vous vous souvenez du Sepher Yetzirah (Si vous vous souvenez pas, vous pouvez aller voir ici !) chaque lettre et chaque nombre correspond aussi à des trucs plus ou moins divers et variés l’univers. Ce qui établi une sorte de correspondance philosophique entre l’humain et l’univers.

Souvenez vous quand même qu’à l’époque, l’univers, c’était grosso-merdo le système solaire, hein, et encore, jusqu’à Saturne, puisqu’on ne connaissais pas encore Neptune et Uranus.

Et cette carte marche aussi avec les temples, surtout ceux de haute magie. Il suffit de prendre le fameux rituel de bannissement mineur du pentagramme pour s’en rendre compte !

(A ce sujet, je vous conseille ces deux ouvrages sur ledit rituel.)
[Couvertures]

Et, c’est en fait à ça que servent les cartes : Essayer de comprendre le réel. Alors, encore une fois, on parle bien de l’aspect philosophique du réel, hein, pas de l’aspect scientifique. J’insiste vraiment sur ce point.
Et surtout, on cherche à comprendre les interactions entre chaque choses. C’est une idée qu’on retrouve en alchimie, basée sur les même lois hermétiques que la Magie. En effet, les processus que l’on observe – et que l’on reproduit – dans la matière, obéissent aux même lois que celle qui régissent le monde mental et/ou subtil.

UNE ALCHIMIE MENTALE.

Encore une fois, c’est une abstraction d’ordre philosophique, mais, par exemple, l’alchimiste qui pratique une distillation sur la matière va comprendre comment distiller son mental.
Alors, dit comme ça, “distiller son mental” ça veut pas dire grand chose, ok.
Mais si vous “chauffez” votre cerveau, en le faisant réfléchir à plein régime – l’utilité même du koan bouddhiste par exemple… tentez de répondre à cette questions : Quel est le son d’une seule main qui applaudit ? – pour ensuite laisser refroidir les idées qui sont sorties de cette surchauffe – littérale pour le coup – l’essence même de certaines idées peut vous venir, de manière claire, précise, et délestées des “scories” qui vous empêchaient de réfléchir posément.
Vous ne trouverez probablement pas le son d’une seule main qui applaudit, mais vous trouverez probablement autre chose d’intéressant, vous allez penser “hors du cadre”.

Réfléchir sur le sens d’un symbole relève de la même idée.
Que signifie le pentagramme, la fleur de vie, le compas, le lion, le soleil, la lune, le crâne, l’arbre, telle ou telle séphira, etc… ?
Vous allez devoir réfléchir sur quelque chose de purement abstrait, et, de cette réflexion vont naitre des idées nouvelles.

On peut donc faire subir à notre monde intérieur ce qu’on fait subir au monde extérieur. Les deux “mondes” vont agir par interactions constantes. Vous allez échanger avec votre environnement, via vos sens, vous allez murir des idées, “transmuter” votre perception, continuellement. Il n’existe pas “d’état de conscience modifié”. Votre conscience est en perpétuelle modification. Vous ne pensez pas de la même façon dans toutes les situations, et comprendre ça, et le maitriser, revient à maitriser le mental comme un alchimiste le ferait de la matière.

Prendre conscience de cet échange constant entre l’environnement et votre mental, c’est en fait ça, l’union du microcosme et du macrocosme. Cette prise de conscience est empirique. Elle n’est dans aucun livre, elle ne dépend pas d’un théorème ni d’une loi. Elle demande juste a être expérimentée.

Dist de Kaerth

 

Publicités

A propos distdekaerth777

Esoterist - Occultist - Graphic Artist - Photographer - Musician.
Cet article, publié dans Alchimie, Hermétisme, Initiation, Kabbale, Magie, Science, Symbolisme, est tagué , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour L’UNION DU MICROCOSME ET DU MACROCOSME

  1. Sahirus dit :


    plus simple

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s