QUELQUES NOTES DE MELMOTHIA SUR LA CHAOS MAGIC

La Chaos Magic : également appelée « free style magic »

La Chaos a adopté comme slogan un adage attribué à Hassan i Sabbah « Rien n’est vrai, tout est permis ».De là, certains veulent en faire une façon de relativisme universel, de préférence en regardant le plafond, or la Chaos ne regarde pas vers le plafond, en réalité, cette permission un tantinet anarchiste ne porte que sur les systèmes magiques.

chaos-star
ChaosStar par Spartakus Freeman

Tout système magique repose en effet sur un ensemble de « vérités », autrement dit une religion. Si vous adoptez la Wicca, vous « devez » croire dans le dieu et la déesse, si vous voulez invoquer les anges, mieux vaut être assis sur une branche monothéiste, si vous voulez travaillez dans le système magique de l’ONA, vous devez croire en l’a-causal (et vous laisser pousser la moustache, mais n’entrons pas dans les détails), etc. Par ailleurs, les éléments composant ces systèmes magiques sont présentés comme absolument vrais :
« le talisman de Tagada se dessine comme ça, pourquoi ?
Ta gueule, on t’a dit que ça se dessinait comme ça. »
Dans les faits, cette façon de jouer à Jacques-a-dit a des raisons d’être : l’égrégore et la cohérence symbolique.
Toute tradition est pendue à la branche d’un arbre qui a poussé avant elle et dont elle suce la sève. C’est très pratique, mais cette manie de répétition a créé (et crée toujours) des générations de wannabe et des grands maîtres avec un balai dans le rectum qui leur ressort par la bouche. Pourtant tout système magique a été créé un jour par un type dans sa cuisine qui a noté à la va-comme-je-te-canalise ce qui lui dégringolait dans l’aura.

Tout système magique est une tambouille plus ou moins réussie avec la prétention d’accrocher des trucs là-bas, des bouts d’étoiles, des pouvoirs ou des cornes… et les trucs là-bas ont le bon goût de répondre. Les Chaotes adopteront donc volontiers un système, moins parce qu’ils le pensent « vrai » que parce qu’il marche bien. Et ils aiment bien en changer, picorer, pirater ici et là, retourner leur veste – on appelle ça « sauter des paradigmes ». Certains prennent ça comme un jeu, considérant que l’habit fait le moine et qu’il suffit de faire semblant, ce n’est pas tout à fait vrai parce que le moteur principal du bidule reste la foi.


Bref, dans les années 70, des types ont inventé l’eau tiède en posant par écrits ces constats : la foi est efficace / aucun système magique n’est vraiment vrai / les techniques magiques sont universelles / tout système cohérent est valide, etc. A partir de là, ils se sont offerts l’autorisation de jongler avec les systèmes, en inventer, investir des univers fictionnels (Lovecraft fut la première victime) et s’amuser comme des petits fous en faisant blblblbl les doigts dans les oreilles aux tenants de la tradition. La Chaos magique demande beaucoup de créativité, de l’intuition et un certain penchant pour le saut dans le vide sans parachute.

Dans l’absolu, un véritable adepte de la Chaos devrait s’arrêter à ras de la métaphysique et ne rien postuler au-delà de l’expérience directe. A l’instar de la science, la Chaos s’occupe des phénomènes, des techniques, et se refuse à spéculer sur l’inconnaissable. Raison pour laquelle on dit de la Chaos Magic qu’elle est un « méta-système » et qu’elle est pragmatique, a-dogmatique et/ou agnostique. Si vous faites partie de ceux qui confondent Chaos Magic et mathématiques du Chaos, par exemple, merci de faire immédiatement trois fois le tour de votre pâté de maisons en sautant sur un pied et en hurlant « je suis une courge avec des bras ! ».
Mais dans les faits, on peut évacuer les religions / dogmes / spéculations sur le grand rien du tout, ils reviennent toujours en force par la fenêtre. Et puis, on a terriblement besoin de repères. La théorie passe-partout favorite de la magie moderne est l’égrégore.

Un égrégore est l’entité qui résulte de la mise en commun des énergies d’un groupe. La magie moderne, notamment la chaos, utilise énormément ces entités et leurs forces pour se donner de l’élan quand ils sautent d’un paradigme à l’autre. NDR

Personnellement, autant j’admets volontiers la réalité des égrégores, des archétypes et de tout ce que vous voulez, autant le « tout-égrégore » me gonfle par son caractère trop réducteur. Je préfère penser la magie en termes d’interface entre nous et là-bas, le là-bas comme salement indéterminé, les systèmes magiques comme des langages et la Chaos comme une posture consistant à se préoccuper en priorité de ce qu’on a sous le nez et qui est incroyablement souple, cad de l’interface.

Melmothia

Publicités

A propos distdekaerth777

Esoterist - Occultist - Graphic Artist - Photographer - Musician.
Cet article, publié dans Chaos-Magick, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour QUELQUES NOTES DE MELMOTHIA SUR LA CHAOS MAGIC

  1. orion dit :

    je suis moins sure qu il s’agisse de ne pas avoir d interpretation metaphysique on a besoin de ses interpretation et de leurs acceptations temporaire pour donner de la substance a la magie qu on est en train de faire

    J'aime

  2. Urscumug dit :

    Le système magique de l’ONA c’est l’onanisme ?

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s