LES 4 ÉLÉMENTS, ET LE CINQUIÈME.

« Hoooo, pfffffff, putain, encore un article à la con sur les 4 éléments, il s’est vraiment pas creusé le mec des 7 sceaux… »
Oui, c’est vrai, c’est pas un thème spécialement « nouveau nouveau », j’en conviens. Mais y a t on déjà réfléchi plus en profondeur ? J’veux dire, bon, concrètement, quand on lit des trucs sur les éléments, on tourne un peu en rond…
« Pour les alchimistes et les kabbalistes, l’univers est fait de feu, d’air, d’eau et de terre…Le corps humain est fait de 4 éléments, la terre dans la chair et les os, l’eau dans le sang et l’urine, l’air dans les poumons… bla bla bla. »
J’avoue, c’est chiant.

Mais si on allait un brin plus loin ?

mylius-philosophia-reformata-1622-les-4-elements

De quoi que ça s’agit ?

« Tu sépareras la terre du feu, le subtil de l’épais, lentement, avec grande industrie. »
La table d’émeraude.

Du plus dense au moins dense, ou devrais-je dire, du plus épais au plus subtil, les éléments sont donc, la Terre, l’Eau, l’Air et le Feu. Bon, nous voici bien avancés.
Si on reprend un peu les cosmogonies plus ou moins gnostiques  – On en a parlé dans le Sepher Yetsirah et dans la vidéo sur la kabbale et aussi sur l’alchimie – on se souvient qu’à un moment donné, il y a une idée de chute dans la matière qui revient un peu chez tout le monde.
Dans le Sefer Yetsirah, par exemple, l’univers créé ne contient pas de terre – au sens élémental – mais seulement du Feu, de l’Air et de l’Eau. La Terre n’apparait que plus tard, à la seconde brisure qui correspond à la chute Adamique.
Et on voit, dans l’arbre des sephirot, que c’est la “lumière” de L’ain Soph Aur, qui, descendant à travers les 4 mondes, se densifie jusqu’à devenir de la matière. Ces 4 mondes sont :

4-mondes

Atziluth, le feu, l’émanation, domaine divin des archétypes, auquel l’homme ne peut pas parvenir – parce qu’on est trop con, pour la faire courte.

Briah, (Ou Beryah dès fois.) L’air, la création domaine de l’intellect et de la rationalité, plutôt solaire.

Yetsirah, L’eau, la formation, domaine des émotions et de l’inconscient, plutôt lunaire.

Assia, La terre, l’action, le monde dans lequel nous vivons, et qui résulte du péché originel, donc. C’est là qu’on en chie on peu, et pour les gnostique, c’est même un genre d’enfer qu’il faut quitter pour regagner les mondes supérieurs, faute de quoi, nous serions propulsé dans la mort de l’âme (la vraie mort donc, puisque la mort physique n’est qu’une illusion) qui est la chute dans l’arbre inférieur, celui des Qliphots.
L’idée est en fait que si l’homme ne fait rien pour réintégrer l’unité primordiale, la remontée, le Tiqoun, il est soumis à l’inertie de la chute adamique. En gros, ne rien faire, c’est tomber.

La première brisure (Chevira) est la descente de la lumière divine depuis Kether (tout en haut) jusqu’à Malkuth (tout en bas). Et c’est durant cette chute que la “lumière” se densifie…
Hé mais… wait… Y a rien qui vous tilte ?

La science pour les nuls.

C’est rudimentaire, d’accord, mais globalement, qu’on le veuille ou non… C’est de la thermodynamique. Oui. Vu avez bien lu. Alors, attention, restons sensés, c’est pas un système ultra élaboré, mais si on reprend la cosmogonie scientifique, ben… c’est à la louche, avec un peu de recul, comme ça que ça c’est passé.
Bon… Alors encore une fois, faut faire un petit effort d’abstraction. Mais on est bien parti d’un point unique très chaud (feu), qui est entré en inflation, qui s’est refroidi, et petit à petit condensé, en atomes d’hydrogène et d’hélium (gaz-air), qui ont donné des étoiles, qui sont devenue des supernovas, qui ont crée des atomes plus lourds, qui ont fini par donner des objets avec du liquide (eau) et du solide (terre)…

Maintenant, prenons l’exemple de l’eau, parce que c’est plus parlant. De base, si je vous dit “eau”, vous la voyez liquide. Non ?
Bon. Mais l’eau n’est liquide qu’entre 0° et 100° (c’est d’ailleurs précisément sur l’eau qu’est basé l’échelle des ° Celsius.) Oui, si vous avez raté le collège, vous saurez que sous 0° l’eau devient de la glace, solide, assimilée à l’élément terre. Entre 0 et 100°, ben c’est de l’eau liquide, assimilée à l’élément … ben eau, du coup. Au dessus de 100°, l’eau devient de la vapeur, un état gazeux assimilé à l’air. Et, passé une certaine température, qui m’est absolument inconnu, tous les atomes d’hydrogène et d’oxygène se remettent à faire leur vie, et l’eau redeviens du feu (état plasmique). Et ça, ça marche avec tous les éléments, tout dépend de la température à laquelle ils sont.
Du coup, les alchimistes, pas cons, qu’est-ce qu’ils font dans leur creuset ? Ils chauffent des trucs. C’est pas con, parce que, même si ils étaient limités pas les moyens techniques, ils avaient compris que, en chauffant un matériau, on le rapprochait de l’état dans lequel il était au moment de la singularité primordiale (avant l’inflation cosmique donc), et dans leurs creuset, il tentaient de reproduire un petit big-bang. Et tout ça sans avoir la moindre notion de la cosmogonie telle que nous la connaissons maintenant.
Et pourtant, au XIV ème siècle, dans son commentaire sur la tableau d’émeraude, Hortulain nous parlais déjà d’une singularité de la matière au commencement. « Car les première choses de tout le monde, et tout ce qui a été au monde, a été premièrement une masse confuse, et un chaos sans ordre. »

3451349257

Et, quitte à faire un parallèle casse-gueule : Que font les physiciens du CERN dans le collisionneur ? Il tentent de reproduire un Big-Bang… Alors, c’est sûr qu’avec la technologie moderne, c’est plus réussi. Mais, on ne m’enlèvera pas de l’esprit que l’idée globale est la même.

L’obsession Gnostico-alchemico-kabbaliste du retour à l’unité n’est donc peut être pas si loufoque, puisqu’en changeant les nomenclatures, on retombe sur nos pattes sans avoir besoin de trop forcer pour que ça rentre.

Leeloo Dallas.

6d397a867d206bab078273498a7b7310

Et le 5ème élément dans tout ça ? C’est le plus bordélique, et c’est logique, parce que c’est celui qu’on ne peut pas observer dans un microscope, ni un télescope, ni rien du tout, en fait, on ne peut en observer que les manifestations. Ether, Esprit, Akasha, Lumière, Conscience… On sait pas trop. Tout ce qu’on sait, c’est que c’est de ça que tout est né. Ce serait donc la composante fondamentale de tout ce qui est. C’est CA la materia prima profonde des alchimistes. Le matériau le plus volatil.
Je vais donc me risquer encore plus loin, dans des lieux de plus en plus casse gueule, à cheval entre science occulte et science dure.
Alors, quel est, pour la science orthodoxe, la base la plus fondamentale et la plus volatile de la matière ? C’est le quantum. La plus petite mesure indivisible d’énergie, de matière… de tout en fait. Cette unité qui est la base de la mécanique quantique.

Cet esprit-lumière serait-il quantique ? L’idée est à la mode, et souvent soutenue par des charlatans, et c’est assez délicat d’en trier le bon grain de l’ivraie. En effet, la plupart des théories sont fumeuses, ne tiennent pas debout, ou relève de la psychiatrie. Cependant, il existe des gens sérieux qui ont tenté des trucs.
Mais il faut, pour ça, se pencher du côté de la science, et surtout pas des ésotéristes, qui ont la fâcheuse tendance à combler les trous par de l’invention, et surtout, interprètent tout et n’importe quoi comme des interventions des anges, des démons, les forces de l’akasha, de la flamme violette, des licornes, des gnomes, des fées et d’une tripotée de conneries dont eux seuls ont le secret.

230px-Tribar.svg.png

Bref, du côté de la vraie science, on a par exemple Bohm et Penrose (entre autres), des gens bien, qui eux ont des idées un peu plus tangibles, quelque part entre physique quantique et neurosciences. Et la rigueur des hommes de science nous dit bien que tout ceci n’est que théorie, rien de véritable et démontré !
Pour aborder ça, on va devoir parler de la décohérence, de l’effondrement de la fonction d’onde, et de plein de trucs un peu chauds. Alors accrochez vous à vos slibards, ça va secouer un peu. Mais promis, je simplifie.

C’est un peu moche, mais pour commencer, il faut essayer d’imaginer l’humain comme un gros ordinateur. Mais à une différence près, c’est qu’ils ne sont pas limités par le théorème d’incomplétude de Gödel (On en a perdu combien là ?) En gros, ça veut dire que nos cerveaux calculent beaucoup, mais qu’ils ont aussi une part d’autonomie non mathématique, qui n’utilise pas algorithmes pour « décoder » ce que l’on perçoit.
Et justement, c’est dans la façon que l’on perçoit le monde que tout ce joue.
A la louche, si je résume et que je compile les théories – Je vais tâcher d’être approximatif sans être à la rue, et de garder une cohérence avec le sujet – on peut dire que, le cerveau reçoit des informations, via les 5 sens. Ces informations pourraient n’être … que des « bits quantiques », des données absolument immatérielles, que notre cerveau, comme une ordinateur va retranscrire en « image réelle ». Ce qui implique que le réel n’existe pas. Du-moins, pas comme on l’imagine.
Et pire que ça… notre cerveau voit arriver chaque bit comme une onde, c’est à dire, que le bit à « x » états simultanés… et, en l’observant, en fait, en interagissant avec les photons, ça serait notre cerveau qui fixe une, et une seule, valeur à ce bit. Comme si tous nos cerveaux fabriquaient en même temps, une seule réalité fruit de 7 milliards d’interprétations cérébrales.  C’est ce passage qu’on appelle « effondrement de la fonction d’onde ».

Donc, notre esprit, serait ce qui crée constamment de la réalité, de « l’univers »… l’élément le plus subtil, à la base de la cosmogonie… La grande question restant, si l’homme est apparu très longtemps après le big-bang, quelle forme de conscience a crée l’univers ?
Hein ?

Dist de Kaerth

Publicités

A propos distdekaerth777

Esoterist - Occultist - Graphic Artist - Photographer - Musician.
Image | Cet article, publié dans Alchimie, Hermétisme, Kabbale, Science, est tagué , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour LES 4 ÉLÉMENTS, ET LE CINQUIÈME.

  1. UnNom dit :

    « Et ça, ça marche avec tous les éléments, tout dépend de la température à laquelle ils sont. »

    Mais ça ne dépend pas aussi d’autres paramètres,quand même ? Du style, la pression. Attation, je dis ça, je suis pas un as en physique/chimie non plus.

    J'aime

  2. Fulcanelli dit :

    À quand un article pour expliciter, citations et preuves à l’appui, la dernière partie de l’article ? 🙂

    J'aime

  3. Jcln dit :

    Toujours un petit voyage mental teinté d’humour et de réflexion en lisant ton blog !

    J'aime

  4. Lo dit :

    Il n’y a que deux éléments à la base , l eau et le feu, Comme tout est entre le 1 et le 2.enfin ce n’est que mon avis.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s