LE SEFER YETZIRAH

Le Sefer Yetzirah, ou livre de la formation, apparait vers le III ème ou IV ème siècle (foutu calendrier.) Il est attribué directement à Abraham. Mais c’est au X ème siècle qu’il prend ce nom chez Sabbataï Donnolo. Ce Sefer décrit la cosmogonie juive, par les sephirot, les lettres, et leur combinaisons.
Il exprime en 6 chapitres (dans sa version longue.) la création des dix sephirot, des 12 lettres simples, des 7 lettres doubles et des 3 lettres mères, et comment elle ont formé 231 portes.

Je vous met ici à titre indicatif la version longue, version du Gra – Gaon de Vilna – et traduit par Virya – Georges Lahy.

wheel_sepher_yetzirah

CHAPITRE 1

1.1

Par 32 voies mystérieuses de la Sagesse, Yah, Eternel des Armées, D. d’Israël, D. vivant, D. de l’Univers, El Shaday, miséricordieux et compatissant, élevé et sublime, résidant dans l’éternité et dont le nom est saint, Lui qui est haut et saint, Il a tracé et créé son monde, selon trois formes, l’écrit, le compté et le raconté.

1.2

Dix nombres primordiaux clos. Et vingt deux lettres de fondement, dont trois « mères », sept « redoublées » et douze simples.

1.3

Dix nombres primordiaux clos. Selon les dix doigts, donc cinq en face de cinq. Et une alliance unique est établie au milieu, comme celle de la circoncision de la langue et comme celle de la circoncision d’un prépuce.

1.4

Dix nombres primordiaux clos. Dix et pas neuf, dix et pas onze. Discerne avec Sagesse et sois sage avec Discernement.

Examine avec eux et explore par eux (les deux séfirot). Met debout toute chose sur sa source et fais asseoir le Formateur sur sa base.

1.5

Dix nombres primordiaux clos. Leur mesure est dix, mais ils n’ont pas de limite. Une profondeur du début et une profondeur de la fin. Une profondeur du Bien et une profondeur du Mal. Une profondeur du dessus et une profondeur du dessous. Une profondeur de l’Est et une profondeur de l’Ouest. Une profondeur du Nord et une profondeur du Sud. Un Maître unique, D. le roi fidèle les gouverne de son Lieu Saint jusqu’à l’Eternité éternelle.

1.6

Dix nombres primordiaux clos. Leur vision est comme l’apparence de l’éclair. Leur frontière n’a pas de fin. Sa parole en eux s’en va en courant et elle revient. Et eux se précipitent à son ordre comme une tornade, et devant son trône, ils se prosternent.

1.7

Dix nombres primordiaux clos. Leur fin est scellée dans leur début et leur début dans leur fin, comme une flamme est liée au charbon ardent. Car le Maître est unique et n’a pas de second. Et avant « un », qu’est-ce que tu comptes?

1.8

Dix nombres primordiaux clos. Empêche ta bouche de parler et ton coeur de réfléchir. Et si ta bouche se précipite pour parler et ton coeur pour réfléchir, retourne à la place à propos de laquelle il est dit « les H’ayot vont et viennent… » (Eze 1/24), et là dessus nous concluons une alliance.

1.9

Dix nombres primordiaux clos.

Un: le souffle du D. vivant, béni soit son nom, source de vie des Univers. La voix, le souffle et la parole, c’est cela l’Esprit Saint.

1.10

Deux: le souffle venant du souffle. Avec le souffle, Il grava et tailla vingt deux lettres de fondement: trois mères, sept redoublées et douze simples; et un seul souffle vient d’elles.

1.11

Trois: l’eau venant du souffle. Avec l’eau, Il grava et tailla (22 lettres) à partir du chaos et du vide, de la boue et de l’argile. Il les grava comme une sorte de parterre de fleurs. Il les tailla comme une sorte de mur. Il les couvrit comme une sorte de plâtrage de plafond. « …Car il dit à la neige: apparais sur la terre!  » (Job37/6)

1.12

Quatre: le feu venant d’eau. Avec le feu, Il grava et tailla le Trône de Gloire, les Séraphins et les Roues et les Saintes H’ayot, et les Anges de service. De ces trois (éléments), il fonda sa demeure comme il est écrit « Des vents, tu fais tes messagers; des flammes ardentes, tes ministres!  » (Ps 104/4)

1.13

Il choisit trois lettres parmi les simples (dans le secret des trois mères aleph/mém/shin) et les fixa dans son grand nom (yod/hé/waw) et scella avec elles les six extrémités.

Cinq: Il scella au-dessus et se tourna vers le haut et Il scella avec yod/hé/waw.

Six: Il scella au-dessous et se tourna vers le bas et Il scella avec hé/yod/waw.

Sept: Il scella à l’Est et se tourna devant lui et Il scella avec waw/yod/hé.

Huit: Il scella à l’Ouest et se tourna derrière lui et Il scella avec waw/hé/yod.

Neuf: Il scella au Sud et se tourna vers la droite et Il scella avec yod/waw/hé.

Dix: Il scella au Nord et se tourna vers la gauche et Il scella avec hé/waw/yod.

1.14

Voilà les dix nombres primordiaux clos: un, le souffle du D. vivant, le souffle du souffle, l’eau du souffle, le feu de l’eau, en haut, en bas, à l’est, à l’ouest, au nord et au sud.

CHAPITRE 2

2.1

Vingt deux lettres de fondement, trois « mères », sept « redoublées » et douze simples. Les trois « mères » sont aleph/mém/shin. Leur fondement est une paume de mérite et une paume d’obligation et un langage de la Loi décide entre eux.

2.2

Vingt deux lettres de fondement, Il les a gravées, Il les a taillées, Il les a permutées, Il les a pesées, Il les a transformées (transposées), et avec elles, II a dessiné l’âme de tout ce qui est formé et de tout ce qui sera formé.

2.3

Vingt deux lettres de fondement, il les a gravées avec la voix, il les a taillées avec le souffle et les a placées dans la bouche en cinq endroits: aleph/h’et/hé/a’yin dans la gorge, ghimel/yod/khaf/qouf dans le palais, dalet/thét/lamed/noun/taw sur la langue, zayin/samekh/shin/resh/tsadé, entre les dents, beyt/waw/mém/pé entre les lèvres.

2.4

Vingt deux lettres de fondement, il les a placées sur un cercle comme dans une sorte de mur de 231 portes. Le cercle oscille en arrière et en avant. Ceci est un signe: dans le bien, rien n’est plus haut que le délice (o’neg) et dans le mal, rien n’est plus bas que la peste (négaa’).

2.5

Comment a-t-Il fondé? Il les a permutées, les a pesées, les a transformées, aleph avec toutes les autres et toutes les autres avec aleph, beyt avec toutes les autres et toutes les autres avec beyt…en répétant le cycle, on trouve 231 portes. On découvre que tout ce qui est formé et tout ce qui est énoncé émane d’un seul nom…

2.6

Il forma toute matière à partir de tohou et il a fait tout ce qui existe à partir du néant. Il a taillé de grands piliers à partir de l’air qu’on ne peut appréhender. Ceci est un signe. Il observe, transforme et fait tout ce qui est formé et tout ce qui est énoncé, un seul nom. Un signe pour cela: vingt deux choses dans un seul corps.

CHAPITRE 3

3.1

Trois mères, alef, mem, shin. Leur fondement est une paume d’obligation et une paume de mérite; et un langage de la Loi décide entre eux.

3.2

Trois mères, alef, mem, shin. Un grand secret mystérieux, couvert et scellé de six anneaux. Sont issus d’eux, l’air, l’eau, le feu, et d’eux sont nés les Pères, et des Pères, des générations.

3.3

Trois mères, alef, mem, shin. Il les grava, Il les tailla, Il les permuta, Il les pesa, Il les transforma et avec elles Il dessina. Trois mères, alef, mem, shin dans l’univers. Trois mères, alef, mem, shin dans l’année. Trois mères, alef, mem, shin dans l’âme, mâle et femelle.

3.4

Trois mères, alef, mem, shin dans l’Univers sont l’air, l’eau et le feu. Le ciel fut créé du feu, la terre fut créée de l’eau et l’air du souffle qui décide entre eux.

3.5

Trois mères, alef, mem, shin dans l’Année sont le chaud, le froid et le tempéré. Le chaud fut créé du feu, le froid fut créé de l’eau et le tempéré du souffle qui décide entre eux.

3.6

Trois mères, alef, mem, shin dans l’Ame, mâle et femelle, sont la tête, le ventre et le tronc. La tête fut créée du feu, le ventre fut créé de l’eau et le tronc du souffle qui décide entre eux.

3.7

Il fit que la lettre Alef règne sur le souffle et Il la relia à une couronne et Il les permuta, l’une avec l’autre, et avec elles Il forma l’air dans l’univers, le tempéré dans l’année et le tronc dans l’âme; le mâle avec alef/mem/shin et la femelle avec alef/shin/mem.

3.8

Il fit que la lettre Mem règne sur l’eau et Il la relia à une couronne et Il les permuta l’une avec l’autre, et avec elles Il forma la terre dans l’univers, le froid dans l’année et le ventre dans l’âme; le mâle avec mem/alef/shin, la femelle avec mem/shin/alef.

3.9

Il fit que la lettre Shin règne sur le feu et Il la relia à une couronne et Il les permuta l’une avec l’autre, et avec elles, Il forma le ciel dans l’univers, le chaud dans l’année et la tête dans l’âme; le mâle avec shin/alef/mem et la femelle avec shin/mem/alef.

CHAPITRE 4

4.1

Sept redoublées « Beged Kafarta », dirigées vers deux formes linguales v/b, g/gh, d/dd, k/kh, ph/p, r/rr, t/th, structure douce ou dure, forte ou faible.

4.2

Sept redoublées « Beged Kafarta », dont le fondement est la Sagesse, la Richesse, la Semence (ou la fécondité), la Vie, le Pouvoir (ou la domination), la Paix et la Grâce.

4.3

Sept redoublées « Beged Kafarta », avec la Parole (ou la chose) et sa transformation (ou sa transposition), la Sagesse en Folie (ou sottise), la Richesse en Pauvreté, la Semence en Stérilité (ou Désolation), la Vie en Mort, le Pouvoir en Servitude, la Paix en Guerre (ou combat), la Grâce en Laideur!

4.4

Sept redoublées « Beged Kafarta », Haut et Bas, Est et Ouest, Nord et Sud, et le Saint Temple, basé au milieu supporte le Tout.

4.5

Sept redoublées « Beged Kafarta », sept et non six, sept et non huit, examine les et scrute les, et met debout le discours (ou la chose) sur sa source et fais asseoir le Formateur ( ou le Créateur) sur sa base.

4.6

Sept redoublées « Beged Kafarta », elles sont le fondement. Il les a gravées, taillées, permutées, pesées, transformées; et Il forma avec elles sept planètes dans l’Univers, sept jours dans l’année, sept issues à l’âme, mâle et femelle.

4.7

Sept planètes dans l’Univers: Saturne, Jupiter, Mars, Soleil, Vénus, Mercure, Lune, sept issues à l’âme, mâle et femelle, deux yeux, deux oreilles, deux narines et la bouche.

4.8

Il a fait régner la lettre « bet » sur la Sagesse et Il l’a ceinte d’une couronne et Il a permuté l’une avec l’autre et Il en a formé la Lune dans l’Univers, Dimanche dans l’Année et l’oeil droit dans l’Ame, mâle et femelle.

4.9

Il a fait régner la lettre « ghimel » sur la Richesse et Il l’a ceinte d’une couronne et Il a permuté l’une avec l’autre et Il en a formé Mars dans l’Univers, Lundi dans l’Année, l’oreille droite dans l’Ame, mâle et femelle.

4.10

Il a fait régner la lettre « dalet » sur la Semence et Il l’a ceinte d’une couronne et Il a permuté l’une avec l’autre et Il en a formé le Soleil dans l’Univers, Mardi dans l’Année, la narine droite dans l’Ame, mâle et femelle.

4.11

Il a fait régner la lettre « khaf » sur la Vie et Il l’a ceinte d’une couronne et Il a permuté l’une avec l’autre et Il en a formé Vénus dans l’Univers, Mercredi dans l’Année, l’oeil gauche dans l’Ame, mâle et femelle.

4.12

Il a fait régner la lettre « pé » sur le Pouvoir et Il l’a ceinte d’une couronne et Il a permuté l’une avec l’autre et Il en a formé Mercure dans l’Univers, Jeudi dans l’Année, l’oreille gauche dans l’Ame, mâle et femelle.

4.13

Il a fait régner la lettre « resh » sur la Paix et Il l’a ceinte d’une couronne et Il a permuté l’une avec l’autre et Il en a formé Saturne dans l’Univers, Vendredi dans l’Année, la narine gauche dans l’Ame, mâle et femelle.

4.14

Il a fait régner la lettre « taw » sur la Grâce et Il l’a ceinte d’une couronne et Il a permuté l’une avec l’autre et Il en a formé Jupiter dans l’Univers, Shabat dans l’Année, la bouche dans l’Ame, mâle et femelle.

4.15

Sept redoublées « Beged Kafarta », avec elles Il a gravé les sept Univers, les sept firmaments, les sept terres, les sept mers, les sept rivières, les sept déserts, les sept jours, les sept semaines, les sept années, les sept « sabbatiques », les sept jubilés, et le Saint Temple. Ainsi Il a fait des « sept » des bienaimés sous tous les cieux.

4.16

Deux pierres bâtissent deux maisons. Trois pierres bâtissent six maisons. Quatre pierres en bâtissent 24. Cinq pierres en bâtissent 120. Six pierres en bâtissent 720. Sept pierres bâtissent 5040 maisons… A partir de là, va, sors et calcule (ou pense) ce que la bouche ne peut dire et l’oreille ne peut entendre.

CHAPITRE 5

5.1

Douze simples, hé, waw, zayin, h’éth, téth, yod, lamed, noun, samekh, a’yin, tsadé, qouf, leur fondement réside dans le discours, la pensée (la méditation), la marche (le mouvement), la vue, l’écoute, l’action, la copulation (le service conjugal), l’odorat, le sommeil, la colère, le goût, le rire.

5.2

Douze simples, hé, waw, zayin, h’éth, téth, yod, lamed, noun, samekh, a’yin, tsadé, qouf, leur fondement sont les douze limites diagonales. La limite « est » du haut, la limite « est » du nord, la limite « est » du bas. La limite sud du haut, la limite sud de l’est, la limite sud du bas. la limite ouest du haut, la limite ouest du sud, la limite ouest du bas. La limite nord du haut, la limite nord de l’ouest, la limite nord du bas. Elles s’élargissent et avancent en permanence vers l’éternité éternelle. Et ce sont elles les limites de l’Univers.

5.3

Douze simples, hé, waw, zayin, h’éth, téth, yod, lamed, noun, samekh, a’yin, tsadé, qouf, leur fondement est qu’Il les ait gravées, taillées, permutées, pesées et transformées et qu’Il a formé avec elles les douze constellations dans l’Univers, les douze mois de l’Année et les douze conducteurs (inclinations) de l’Âme, mâle et femelle.

5.4

Douze constellations dans l’Univers, le Bélier, le Taureau, les Gémeaux, le Cancer, le Lion, la Vierge, la Balance, le Scorpion, le Sagittaire, le Capricorne, le Verseau, les Poissons.

5.5

Douze mois dans l’Année, Nissan, Iyyar, Siwan, Tamouz, Av, Eloul, Tishri, H’eshwan, Kislew, Tévet, Shévat, Adar.

5.6

Douze conducteurs de l’âme, mâle et femelle, les deux mains, les deux pieds, les deux reins, la vésicule, l’intestin grêle (daqin ou messas), le foie, le gros intestin (korkeban), l’estomac (qébah), la rate.

5.7

Il a fait régner la lettre « hé » sur le discours et Il lui a ceint une couronne et Il a permuté l’une avec l’autre, et avec elles Il a formé le Bélier dans l’Univers, Nissan dans l’Année et le pied droit dans l’Ame, mâle et femelle.

Il a fait régner la lettre « waw » sur la pensée et Il lui a ceint une couronne et Il a permuté l’une avec l’autre, et avec elles Il a formé le Taureau dans l’Univers, Iyyar dans l’Année et le rein droit dans l’Ame, mâle et femelle.

Il a fait régner la lettre « zayin » sur le mouvement et Il lui a ceint une couronne et Il a permuté l’une avec l’autre, et avec elles Il a formé les Gémeaux dans l’Univers, Siwan dans l’Année et le pied gauche dans l’Ame, mâle et femelle.

5.8

Il a fait régner la lettre « h’eth » sur la vue et Il lui a ceint une couronne et Il a permuté l’une avec l’autre, et avec elles Il a formé le Cancer dans l’Univers, Tamouz dans l’Année et la main droite dans l’Ame, mâle et femelle.

Il a fait régner la lettre « téth » sur l’écoute et Il lui a ceint une couronne et Il a permuté l’une avec l’autre, et avec elles Il a formé le Lion dans l’Univers, Av dans l’Année et le rein gauche dans l’Ame, mâle et femelle.

Il a fait régner la lettre « yod » sur l’action et Il lui a ceint une couronne et Il a permuté l’une avec l’autre, et avec elles Il a formé la Vierge dans l’Univers, Eloul dans l’Année et la main gauche dans l’Ame, mâle et femelle

5.9

Il a fait régner la lettre « lamed » sur la copulation et Il lui a ceint une couronne et Il a permuté l’une avec l’autre, et avec elles Il a formé la Balance dans l’Univers, Tishri dans l’Année et la vésicule dans l’Ame, mâle et femelle.

Il a fait régner la lettre « noun » sur l’odorat et Il lui a ceint une couronne et Il a permuté l’une avec l’autre, et avec elles Il a formé le Scorpion dans l’Univers, Heswan dans l’Année et l’intestin grêle dans l’Ame, mâle et femelle.

Il a fait régner la lettre « samekh » sur le sommeil et Il lui a ceint une couronne et Il a permuté l’une avec l’autre, et avec elles Il a formé le Sagittaire dans l’Univers, Kislew dans l’Année et l’estomac (qébah) dans l’Âme, mâle et femelle

5.10

Il a fait régner la lettre « a’yin » sur la colère et Il lui a ceint une couronne et Il a permuté l’une avec l’autre, et avec elles Il a formé le Capricorne dans l’Univers, Tévet dans l’Année et le foie dans l’Âme, mâle et femelle.

Il a fait régner la lettre « tsadé » sur le goût et Il lui a ceint une couronne et Il a permuté l’une avec l’autre, et avec elles Il a formé le Verseau dans l’Univers, Shevat dans l’Année et le gros intestin (korkevan) dans l’Ame, mâle et femelle.

Il a fait régner la lettre « qouf » sur le rire et Il lui a ceint une couronne et Il a permuté l’une avec l’autre, et avec elles Il a formé les Poissons dans l’Univers, Adar dans l’Année et la rate dans l’Âme, mâle et femelle.

Il les a faites comme une sorte d’auge (coucher de soleil), Il les a dressées comme une sorte de mur et Il les a mises en ordre comme dans un combat.

CHAPITRE 6

6.1

Voilà les trois mères aleph/mem/shin. D’elles sont issus trois pères qui sont l’air, l’eau et le feu. Et des pères des descendants. Trois pères et leurs descendants. Et sept planètes et leurs armées, et douze limites diagonales. La vision (la preuve) de la chose, de vrais témoins de l’Univers, de l’Année, de l’Âme, la Loi des douze, des sept et des trois, Il les a rassemblés (dénombrés) dans la Galaxie (Téli), dans la Sphère (Galgal) et dans le Coeur (Lev)

6.2

Trois Mères aleph/mém/shin, air, eau, feu. Le feu est au-dessus, l’eau est en dessous, et l’air du souffle est une Loi qui décide entre eux. Et un signe de la chose (de ces propos) est que le feu supporte l’eau, « mem » est silencieuse, « shin » est sifflante, « aleph » est un air du souffle, une Loi qui décide entre eux.

6.3

La Galaxie dans l’Univers est comme un roi sur son trône, la Sphère dans l’Année est comme un roi dans le Pays, le Coeur dans l’Âme est comme un roi au combat.

6.4

« …considère que D. a fait correspondre l’un à l’autre… » (Eccl 7/14), le bien contre le mal, le mal contre le bien, le bien venant du bien, le mal venant du mal, le bien discernant le mal, le mal discernant le bien, le bienfait est gardé pour les bons, le malin est gardé pour les vilains.

6.5

Trois: chacun est seul debout, l’un défend, l’autre accuse et l’autre (le troisième) décide entre eux.

Sept: trois face à trois, et l’un est la Loi qui décide entre eux.

Douze sont debout au combat: trois aiment, trois détestent, trois donnent la vie et trois tuent. Trois aiment, le coeur et les oreilles. Trois détestent, le foie, la vésicule et la langue. Trois donnent la vie, les deux narines et la rate. Trois tuent, les deux orifices et la bouche.

Et D. roi fidèle les gouverne tous de sa demeure sainte jusqu’à l’éternité éternelle.

Un sur le dos de trois, trois sur le dos de sept, sept sur le dos de douze, et tous sont liés les uns aux autres.

6.6

Voilà les vingt deux lettres avec lesquelles Il a gravé, Ehyeh, yah, yhwh, élohim, élohim yhwh, yhwh tsévaot, élohim tsévaot, el shaday, yhwh adonay, et avec elles Il a fait trois livres, et avec elles Il a créé tout son Univers, et avec elles, Il a formé tout ce qui a été formé et tout ce qui sera formé.

6.7

Et quand vint Abraham notre père, qu’il repose en paix! il regarda, il vit et discerna, il scruta, grava et tailla, il réussit de ses mains la Création, comme il est écrit dans Genèse 12/5: « …et les âmes qu’ils fabriquèrent à H’aran… » aussitôt, le Maître de Tout se révéla à lui, que son nom soit béni à jamais, Il le mit dans son giron et l’embrassa sur la tête et Il l’appela ainsi « …semence d’Abraham mon bienaimé » (Is 41/8). Il contracta une alliance avec lui et avec sa semence après lui pour toujours, comme il est dit dans Genèse 15/6:  » Il eut foi en l’Eternel et l’Eternel lui en fit un mérite ». Et Il contracta une alliance entre les dix doigts de ses mains, ceci est l’alliance de la langue, et entre les dix doigts de ses pieds, et ceci est l’alliance de la circoncision.

Et Il lia les 22 lettres de la Torah à sa langue et Il lui révéla son mystère.

Il les tira dans l’eau, les enflamma dans le feu, les agita avec le souffle, les brûla avec les sept (planètes) et les conduisit avec les douze constellations.

attributions copie

 

Publicités

A propos distdekaerth777

Esoterist - Occultist - Graphic Artist - Photographer - Musician.
Cet article, publié dans Kabbale, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour LE SEFER YETZIRAH

  1. Ping : Introduction à la Kabbale « Kabbale Pour Un Goy « KeL « Kabbale en Ligne v.6

  2. Ping : UN ENS AVEC LES MOYENS DU BORD | Les Sept Sceaux

  3. Compares avec la dawa’h dans l’islam pour te marrer un coup…. Attention pas question de rallier la djihad…. Juste faire une croisade = croiser un peu les choses…

    J'aime

  4. Ping : L’UNION DU MICROCOSME ET DU MACROCOSME | LES SEPT SCEAUX

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s