LE SOLEIL ET LA LUNE.

soleil_lune

«Dieu fit les deux grands luminaires, le grand luminaire pour présider sur le jour, le petit luminaire pour présider la nuit.» Genèse I – 16

Quelque soit la voie que vous empruntez dans l’ésotérisme – au sens très large – ou même la spiritualité, il est à peu près sûr que vous vous retrouviez face aux symboles du Soleil et de la Lune. Ce qui semble assez logique, puisque ce sont les astres qui, par leur mouvement rythment la base même de notre perception du temps, des cycles. Plus simplement même, ce sont eux qui nous permettent de percevoir, par la vue, le monde qui nous entoure. L’un avec puissance et chaleur, l’autre avec douceur et subtilité. En ce sens, ont pourrait les mettre en parallèle avec le symbole de l’oeil, car sans lumière, il n’est pas d’une très grande utilité.

LeSoleil_front

Dieu et Déesse pour les wiccans, Or et Argent pour les alchimistes, surplombant les deux colonnes Boaz et Jakin dans les loges maçonniques, Yin et Yang du Tao, Arcanes XVIII et XVIIII du Tarot, astres du Dimanche et du Lundi, la Lune et le Soleil ont depuis l’aube des temps étés considérés comme un père et une mère cosmique, surtout avant Copernic et sont système héliocentrique en 1507.

Le Soleil et la Lune dans l’hermétisme et l’alchimie.

«Son père est le Soleil, sa mère la lune.» Table d’Émeraude

Couple légendaire de l’alchimie, le Soleil et la Lune se retrouvent dans un bon nombre de gravures et autres manuels tels que le Mutus Liber, le Triomphe Hermétique, le Corpus Hermeticum, Le Rosaire des Philosophes… Mais, nous le savons, les images alchimiques sont des codes qu’il faut décrypter pour les comprendre. Que signifient donc ces deux astres au niveau symbolique ?

fontaine

Pour Oswald Wirth, dans son «Symbolisme hermétique et ses rapports avec l’alchimie et la franc-maçonnerie», le parallèle Soleil et Lune nous montre une dualité indissoluble de la lumière vraie du soleil, active et masculine d’une part, et de la lumière réfléchie par le miroir lunaire, réceptif et féminin d’autre part. La lumière douce reflétée par la lune fait de cette ISIS-mère, la révélatrice du secret de l’OSIRIS-père, qu’une lumière trop éblouissante rend occulte. C’est pourquoi, pour trouver l’Or alchimique – portant le même symbole que le Soleil – il est bon d’en observer le reflet, la réflexion !

soleil-lune

«La matière première des Sages, celle qu’ils mettent en œuvre, est symbolisée par le Grand Serpent, non plus formant le cercle pour se mordre la queue (Ouroboros), mais contourné entièrement autour de la Lune et partiellement autour du Soleil. Il s’agit de l’Agent fluidique ♉, qui est un en son essence, mais double en sa polarisation, d’où les deux têtes opposées du monstre. L’une est celle du Lion terrestre, fixe en son ardeur condensatrice ; l’autre appartient à l’Aigle de la volatilité, qui tend à la dissolution des corps et à la dispersion de leur substance dans l’Éther O .
L’énergie compactisante involutrice (Lion) est en lutte constante au sein du Grand Agent ♉ avec la tension expansive (Aigle). Lune et Soleil jouent le rôle de bobines d’induction, stimulatrices de l’éternel courant vital.»

soleilluneinifi

Dans cette acceptation, le Soleil et la Lune sont aussi parfois assimilés au Soufre et au Mercure des alchimistes, dont le Sel serait la Terre. Et au delà de ça, cette dualité rappelle un nombre infini de couples comme Jour/Nuit, Plein/Vide, Isis/Osiris, Lingam-Yoni…

Pour synthétiser tout ça, Wirth établi le tableau de comparaison suivant :

⊙                                                                                                                  ☾
Soleil                                                                                                           Lune
Or                                                                                                                Argent
Lumière directe                                                                                       Clarté réfractée
Raison                                                                                                        Imagination
Discerner                                                                                                   Croire
Inventer,découvrir                                                                                  Assimiler, comprendre
Agir                                                                                                             Sentir
Donner                                                                                                      Recevoir
Commander                                                                                             Obéir
Fonder, créer                                                                                            Conserver, maintenir
Engendrer                                                                                                 Concevoir
Fécondation                                                                                              Gestation
Jakin                                                                                                          Boaz

Le soleil.

Sunface2
Robert Fludd, Utriusque Cosmi, tome 1, Oppenheim 1617.

Défenseur de l’idée géocentrique, Robert Fludd exprime dans plusieurs gravures la nature divine du Soleil, l’illumination spirituelle et la chaleur des corps. C’est pour lui le cœur de l’univers, au point de rencontre des pyramides de la lumière et des ténèbres, dans cette sphère où forme et matière se font équilibre.

fludd3

En loge maçonnique, sur la même symbolique, le soleil brille à l’Est (Orient, Or-Riant), où siège le vénérable. Il représente la divinité manifestée, source de lumière. Son feu éternel lui donne, comme à l’or Alchimique, une idée d’immortalité.

img-3
Un franc-maçon fait des éléments de sa Loge, eau forte, 1754.

La lune.

« Comme la lune met vingt-huit jours pour parcourir le zodiaque, les anciens astrologues postulaient vingt-huit stations […] qui agissaient de prodigieuse façon sur les choses sublunaires pour le truchement des secrets dont les anciens les investissaient. »

Agrippa, De occulta philosophia, 1510.

DulacWheel
« Cette roue représente tout mouvement accompli dans le domaine de la pensée ou de la vie, vingt-huit incarnations, une incarnation unique, une opinion ou une pensée unique. »
W.B. Yeats, A vision, 1925.

Contrairement au Soleil immortel par sa forme constante, la lune dont l’apparence change au grès de son mouvement lui donne un aspect archétypale cyclique. Elle nous parle donc de vie, de naissance, de croissance, de vieillesse, de mort… et de renaissance. Pour Carl Jung, la lune est un symbole de l’Anima, par opposition au soleil/Animus. L’anima est à l’homme la nature féminine de son inconscient, le but Jungien du travail alchimique étant de découvrir sa bisexualité psychique.
Cette idée peut être assimilée à l’androgyne Alchimique, une «conjunctio solis et lunae» qui s’opère dans l’athanor de la loge.

Andreas-CellariusHarmonia-Macrocosmica-Phases-de-la-Lune1661
André Cellarius, Harmonia Macrocosmica, 1660

L’androgyne Alchimique.

dghjdj

L’union des aspect solaires et lunaires, de l’anima et de l’animus, se représente en alchimie par un rebis (de res-bina, qui signifie chose double) un corps à deux têtes se partageant les attributs de l’homme autant que ceux de la femme. Cet être symbolise également l’union du Soufre et du Mercure, le mariage philosophique dans l’œuf cosmique, tel qu’il est décrit dans les «Noces Chymiques», ouvrage attribué à Christian Rosenkreutz, où le roi rouge et la reine blanche meurent, renaissent puis s’unissent l’un à l’autre.

«Ulmannus (Début du Xvème siècle) part tout comme Jacob Böhme, du libre arbitre de l’homme qui est libre de se décider pour le monde de la colère ou pour celui de l’amour: «Voici les trois royaumes ou tu peux choisir d’être et, par suite, d’œuvrer.» L’homme aurait été crée pour «un soleil double». Le soleil intérieur et spirituel incarne l’hermaphrodite divin. C’est l’incarnation de l’alchimie désintéressée qui se compose de «Jésus, la pierre masculine de pureté» (Mercure/l’esprit) et de «Marie, la pierre féminine de la grâce» (La lune/le corps). Tous deux sont un en Dieu le père (Le Soleil/l’âme), la «pierre sacrée» qui rend invulnérable aux tentations de Satan.

Alexander Roob – Alchimie & Mystique.


heyligen_4
Livre de la Sainte-Trinité, XVème siècle.

La Lune et le Soleil dans le Tarot.

«De deux choses lune, l’autre c’est le soleil.»
Jacques Prévert.

Le Tarot, grand recueil d’archétypes, présente également, dans ses arcanes XVIII et XVIIII les figures de la Lune et du Soleil. Leur signification symbolique et archétypale est, bien évidemment, assez proche des significations que nous venons de voir dans le cadre de l’hermétisme et de l’alchimie. Toutefois, il me semble intéressant de détailler les figures de chacune des lames pour en tirer un enseignement plus subtil encore.

XVIII La Lune.

«Sous ma clarté, l’ange est ange, le fauve est fauve, le fou est fou, le saint est saint. Je suis le miroir universel, chacun peut se voir en moi.» A. Jodorowsky – La voie du Tarot.

18-la-lune
Sur la carte de la lune, dans les Tarots de Marseille, on peut voir un lac ou un étang, duquel sort une écrevisse. Sur la berge deux chiens – ou deux loups – semblent se battre. Au second plan, deux tours se dressent. Au dessus de cette scène, une lune brille doucement alors que des gouttes semblent monter de la terre pour la rejoindre.
La lune est la carte d l’intuition, de la réceptivité et de la gestation. La vision Jungienne, qui a largement dépassé la psychanalyse pour s’insérer dans le monde ésotérique, renvoie également la Lune à tout ce qui touche à l’inconscient, comme les peurs, les rêves, les angoisses, les phobies…
Le crustacé qui s’échappe ramène à l’idée de quelque chose de caché qui tente de sortir, un mystère ou un secret que la carte nous demande de comprendre. Les animaux en revanche ramène à un conflit intérieur qu’il nous faut résoudre, c’est en ça que les personnages sur la carte du Soleil aiderons, nous le verrons plus tard. Ces conflits amènent les dépressions, la bipolarité, le caractère… lunatique, qui seront corrigés par l’action stable du Soleil.

XVIIII Le Soleil.

«Fais voir ta lumière à tout le monde sans le moindre doute ; le nuages et les ombres ne t’affecterons pas.» A. Crowley – Liber Thot.

19-le-soleil
Sur cette lame, un soleil chaud, avec un visage serein, rayonne sur un duo d’enfants ou de jeunes hommes. Ces deux jeunes hommes se tiennent amicalement. Jean Claude Flornoy, restaurateur de plusieurs Tarots anciens (Noblet, Dodal, Vieville…) voit dans cette étreinte la transmission d’un maître à un élève.
Pour Paul Marteau, la carte se lit sur trois niveaux.
Le mental: Hauteur de pensée, sagesse des écrits, rayonnement de la pensée
L’âme: Affection chevaleresque, dévouement altruiste, grands sentiments.
Le physique: La santé, la beauté, le triomphe et la réussite.

Le muret en arrière plan nous indique également que le Soleil est une carte de construction basée sur l’amour inconditionnel. Son action, ajoutée à celle de la Lune stabilisera les déséquilibres et mènera le cherchant vers l’androgyne alchimique. Les deux personnages s’apprêtent à n’en former qu’un.

Le couple LUNE-SOLEIL.

Comme nous l’avons dit pour le Rebis, le couple des deux grands Astres amène le cherchant, quelque soit son sexe, à trouver un équilibre intérieur, entre sa féminité et sa virilité. Cependant, tirer la Lune pour un homme, ou le Soleil pour une femme peut aussi signifier une trop forte idéalisation du sexe opposé, qui peut être due à la façon dont ils a été élevé par son père ou sa mère.

Quoiqu’il en soit, la Lune et le Soleil dans un tirage devront nous amener à nous questionner sur notre équilibre intérieur des archétypes masculins et féminins.
En suivant l’ordre du Tarot, on voit que la carte suivant la Lune et le Soleil est XX-Le Jugement.

20-le-jugement

Sur cette carte, un couple – Étant donc parvenu à l’union du féminin et du masculin – voit naître (et même renaître) un être asexué qui sort d’un tombeau sous le regard d’un ange.
Les animaux se disputent sous la lune, deviennent des humains emplis d’amour sous le soleil, et donnent naissance à la Pierre sous l’ange du Jugement.
La métaphore de la sortie du tombeau, que l’on retrouve d’ailleurs dans les Noces Chymiques, ou encore dans le Rosaire des Philosophes, où la victoire de la Pierre est représentée en fin d’ouvrage par un Christ – Né de l’union sulfureuse de l’esprit saint mercuriel et de l’immaculée conception saline – sortant du tombeau.

rosaire

Dist de Kaerth.

Sources :

Alexander Roob « Alchimie & Mystique »
Oswald Wirth « Le symbolisme hermétique dans ses rapport avec l’alchimie et la Franc-Maçonnerie »
Jean-Luc Maxence « Dictionnaire comparatif C.G. Jung et la Franc-Maçnnerie
Christian Rosenkreutz « Les Noces Chymiques.
Alejandro Jodorowsky « La voie du Tarot ».
Patrick Rivière « L’alchimie, Science et Mystique ».
Angel Adam « Talisman et Porte-Bonheur ».

Publicités

A propos distdekaerth777

Esoterist - Occultist - Graphic Artist - Photographer - Musician.
Cet article, publié dans Alchimie, Franc-Maçonnerie, Hermétisme, Symbolisme, Tarot, est tagué , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

8 commentaires pour LE SOLEIL ET LA LUNE.

  1. Kaîros Soré dit :

    C’est un très bel article, Dist De Kaerth, très intéressant. À lire ce que tu dis sur le soleil et la lune, associés au soufre-fixe-masculin et au mercure-volatil-féminin, ils ont beaucoup d’analogies avec les qualités du cerveau gauche (rationnel, logique, déductif, scientifique) et le cerveau droit (relationnel, analogique, intuitif, artistique). Même si la « neuro-physiologie » ne se résume pas à ça, on pourrait croire que les ésotéristes et alchimistes auraient intuitivement perçu l’organisation du cerveau. Au lieu de rationaliser tout ça, je trouve que ça rajoute de la beauté et du mystère, et que ça peut ouvrir d’autres voies d’interprétation assez jouissives.

    J'aime

    • toto dit :

      Elle ne se résume pas à ça, effectivement, elle ne le dit même pas. Autant le symbolisme permet les raisonnements par analogie, autant les sciences ne le permettent pas.
      Je ne nie pas que les alchimistes et d’autres traditions initiatiques aient compris beaucoup de choses avec lesquelles nous nous débattons encore, mais nous sommes très loin, en neurophysio, du niveau de finesse analytique nécessaire pour donner un sens stable aux analogies que nous percevons.

      J'aime

  2. Divimag dit :

    J’ai beaucoup appris en parcourant votre article, Dist De Kaerth. Le Soleil, signe de fertilité, d’énergie vitale, et la Lune, pour la fécondité, et le subconscient témoignent de la dualité masculin & féminin que l’on observe dans tous les arts divinatoires majeurs, que ce soit l’astrologie ou le tarot, la symbolique est la même.

    J'aime

  3. Christian Labrousse dit :

    Merci beaucoup Joëlle de ta communication ,de m’avoir entr’ouvert la porte….

    J'aime

  4. Barcelo dit :

    Pouvais vous me contactez Il faudrait qu on discute car c est très intéressant ce que vous raconter et j aimerai vous dire un peu plus sur notre blog.

    J'aime

  5. Merouf dit :

    Bel ensemble, on perçoit vite l’essentiel.
    Merci.

    J'aime

  6. Thomas dit :

    Bonjour, merci pour tes travaux, une lecture intéressante car le spectre d’application du symbolisme de ces deux astres est large (tu aurais pu également t’appuyer sur les éclipses pour nourrir tes réflexions). Je me permets de t’inviter à corriger les quelques coquilles qui traînent ici et là …(notamment dès le premier paragraphe : « En ce sens, ont pourrait les mettre en parallèle… » un « t » est en trop)

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s